Pour bénéficier de la meilleure expérience possible lorsque vous jouez sur votre ordinateur, vous devez également prêter attention à l'écran que vous allez utiliser. Le moniteur est généralement le périphérique le plus "négligé" lors de l'assemblage d'un PC de jeu. Nous avons énuméré ci-dessous quelques points à prendre en compte si vous souhaitez investir dans un tel équipement.

Résolution compatible avec la carte vidéo

C'est peut-être l'une des premières caractéristiques qui vient à l'esprit quand on pense aux moniteurs. En bref, la résolution est le nombre de pixels d'un écran. L'écran du moniteur est composé de centaines de petits pixels et chacun d'entre eux projette des couleurs et des nuances différentes. Tous ces pixels forment ensemble les images que vous voyez sur l'écran. Plus un moniteur possède de pixels, meilleure est la qualité de l'image affichée. Il ne sera possible d'expérimenter la 4K que si la carte vidéo prend en charge cette résolution, par exemple. Vous pouvez lire l'article complet pour avoir d'autres critères.

Taux de rafraîchissement élevé

Mesuré en Hertz (Hz), le taux de rafraîchissement est comme son nom l'indique : le nombre de fois que l'image sur l'écran se rafraîchit par seconde. Une autre fonction consiste à mesurer le nombre d'images, également par seconde, que le moniteur en question est capable de générer et, surtout, de maintenir. Les écrans actuels fonctionnent avec les fréquences 60Hz, 144Hz et 240Hz. Là encore, même si votre moniteur fonctionne avec une fréquence de 144 Hz, par exemple, il ne pourra générer cette fréquence de rafraîchissement que si votre carte vidéo prend en charge ce nombre d'images.

Adaptive Sync pour éviter le recadrage

Cette fonction permet d'éviter les coupures d'image pendant le jeu. Habituellement, lorsque ces coupures se produisent, l'impression est que l'écran se serait "cassé" en deux. Plusieurs moniteurs, destinés aux joueurs, sont déjà dotés de cette fonction (il suffit de garder un œil sur les spécifications techniques). Sur le marché, AMD travaille avec FreeSync, et NVIDIA avec G-SYNC. Il est bon de rappeler que chaque solution ne fonctionne qu'avec la carte du fabricant respectif. Quel que soit votre choix, le fait de garder Adaptive Sync actif mettra fin une fois pour toutes à la possibilité d'apparaître des coupures dans les images.