Les avantages des e-cigarettes

De nombreux fumeurs se sentent prisonniers de leur boîte à cigarettes. Arrêter de fumer sans aide peut être très difficile, mais les e-cigarettes ne sont pas seulement un substitut, elles offrent de nombreux avantages. Voici quelques-uns des avantages des e-cigarettes qui vous aideront à arrêter de fumer facilement.

 

Encourage l'épargne

Les e-cigarettes permettent également de réaliser des économies importantes. La dépendance au tabac est très coûteuse et se produit aussi régulièrement que le métronome, visiter ce site ici même. Selon le matériel que vous choisissez, les e-cigarettes peuvent vous permettre de réduire considérablement votre budget.

Écologique

Les e-cigarettes ne brûlent pas et ne doivent pas être jetés. La plupart des modèles comportent des pièces de rechange (batteries, têtes de chauffe...) ces éléments peuvent être remplacés au fur et à mesure qu’ils faiblissent ou atteignent leur fin de vie. Nous collectons et recyclons les vieilles piles qui entrent dans notre chaîne de magasins.

Finir avec l'odeur froide d'un cendrier.

Il adhère aux vêtements, aux cheveux et même aux rideaux et au revêtement des meubles. .... L'odeur du tabac flotte dans l'air. Entrez dans un monde de parfums fruités, mentholés, épicés et délicieux. Par exemple, vous ne devez plus laisser vos amis au restaurant pour aller fumer. En revanche, vous pouvez convaincre vos amis et collègues fumeurs de passer aux e-cigarettes sans les décevoir.

Avantages pour la santé

Lorsque vous arrêtez de fumer avec les e-cigarettes, vous ressentez les effets bénéfiques de l'abstinence en quelques jours seulement.

- Amélioration de la respiration : la toux, l'irritation de la gorge et du nez sont réduites. La respiration s'améliore et l'exercice devient plus facile. Restauration de l'odorat et du goût : la fumée du tabac réduit considérablement la capacité à percevoir les goûts et les saveurs.

- Réduction du risque de maladies cardiovasculaires : le tabagisme est à l'origine de cancers et de maladies cardiaques et respiratoires chez un nombre alarmant de fumeurs chroniques. Deux semaines après la dernière cigarette, le risque de crise cardiaque a déjà commencé à diminuer.