Étant une bande de terre qui a émergé entre le Japon et la Chine, la Corée est un pays très fascinant, mais franchir ses frontières peut paraître difficile. Lisez l'intégralité de cet article pour connaître les principaux types de visas de la République de Corée et les alternatives possibles pour faire leur demande.

Le visa d'études de Corée

Pour les citoyens étrangers, les séjours de plus de 90 jours nécessitent, en plus du visa coréen, l'obtention d'une pièce d'identité à demander directement aux autorités locales une fois arrivée dans le pays. Les démarches pour une demande de visa coréen sont en effet complexes, mais très simples. En fait, le visa d'études pour la Corée du Sud est nécessaire pour ceux qui ont l'intention de passer une longue période d'études ou de recherche dans une université d'enseignement supérieur coréen. Ce type de visa a une durée maximale de deux ans. Pour le compte de demandes, vous devez fournir une copie du passeport et de la carte d'identité avec un passeport valable depuis au moins de six mois. Un certificat d'admission délivré par l'établissement d'accueil est nécessaire avec une photo d'identité de 3,5 x 4,5. Le plus important est une réservation de billets d'avion aller-retour et une réservation de logement.

Le visa de travail et du tourisme sud-coréen

Travailler en Corée du Sud pour une longue ou courte période n'est possible qu'après l'obtention d'un visa spécifique. Il existe de nombreux types de visas de travail pour la Corée. Le visa de travail à durée déterminée a un temps maximal de trois mois et prévoit une seule entrée dans le pays. Ce visa s'adresse principalement à ceux qui ont l'intention de se rendre en Corée du Sud pour des activités publicitaires et artistiques. Si vous voulez vraiment avoir ce type de visa, vous devez fournir un formulaire de demande de visa dûment rempli, une lettre de référence d'emploi délivrée par l'employeur et le contrat de travail. Par ailleurs, les citoyens qui voyagent en République de Corée pour des raisons touristiques à temps plein devraient être en possession d'un passeport d'une validité résiduelle d'une durée de trois mois au moins et d'une carte nommée Alien Registration Card, qui coûte plus 19 euros. Les touristes devraient présenter aussi un formulaire de demande de visa sud-coréen dûment rempli.